Laissez les stationner !

Gens-du-voyageIl est difficile pour les maires de l’Hexagone d’accueillir, dans le respect de la loi, les gens du voyage. Depuis la loi Besson du 5 juillet 2000, les communes de plus de 5 000 habitants ont l’obligation de prévoir des aires d’accueil pour les voyageurs, qui sont plus de 350 000 en France. En 2000, les pouvoirs publics avaient prévu la création de 41 659 places.

Au 31 décembre 2010, seules 52 % des aires d’accueil prévues ont été réalisées, contre 29,4 % des aires de grand passage. Ceci prouvant que l’apprentissage des maires pour respecter cette loi ne passe. Les préjugés sur les voyageurs sont  tenaces ; preuve en sont les propos déplacés de certains élus à leur égard.

Rappelez-vous le 22 juillet dernier, ceux du député-maire Gilles Bourdouleix, évoquant Hitler qui n’en avait peut-être pas assez tué (entre 220.000 et 500.000 le nombre de «tziganes» exterminés en Europe)

aires d'accueil France

Il existe pourtant des modèles en matière d’accueil des gens du voyage. C’est le cas de la communauté d’agglomération d’Orléans Val de Loire: l’AgglO (en cliquant sur le lien obtenez la plaquette PDF des aires d’accueil)

La communauté d’agglomération prend en charge :

  • l’acquisition des terrains permettant la réalisation de nouveaux terrains d’accueil, la construction, l’aménagement (direction territoire et développement durable)
  • l’entretien et la gestion des aires, l’insertion par le logement pour la sédentarisation des gens du voyage (direction cohésion sociale)

133 emplacements sont déjà disponibles sur les 5 aires d’accueil aménagées.

  • Orléans la Source : 60 emplacements
  • Chécy : 13 emplacements
  • Ingré, en collaboration avec la commune de la Chapelle Saint Mesmin : 20 emplacements
  • Fleury les Aubrais : 20 emplacements
  • Saran : 20 emplacements

Visionnez les terrains d’accueil de l’AgglO  sur la carte interactive

200

C’est le nombre d’emplacements total qui devront être aménagés à terme sur l’agglomération. Le nombre d’emplacements disponibles aujourd’hui dans l’AgglO est supérieur à la moyenne nationale. Chaque emplacement comprend un espace de stationnement pour deux caravanes et des sanitaires individuels. En contrepartie, chaque famille paie un « droit de place » fixé à 2,52 € par jour de présence. Ses propres consommations d’eau et d’électricité sont aussi à ses frais. Pour cela, des compteurs individuels par emplacement sont systématiquement installés.

Pour tout renseignement, accueil des Gens du Voyage Orléans la Source : 02.38.25.05.45.